Bob Ditend Propose 5 solutions pour espérer un développement et une large promotion de la musique Katangaise en République Démocratique du Congo et à l’international.

Bob Ditend
Bob Ditend est un opérateur culturel de la République Démocratique du Congo et manager du label BLD (Best Label Design), Soucieux  de l’internationalisation de la musique Katangaise. Il propose 5 solutions pour désenclaver cette musique.
Ecoutons-le à travers cet article.


1. Les Médias locaux

 Les médias ont toujours joué un rôle de premier plan, celui d'accompagner notre musique « les médias constituent un pouvoir très puissant ». Ils peuvent façonner l'image d'une personne ou la discréditer en un temps record.
Pour Bob Ditend, les grandes chaînes généralistes de la place devraient toute proposer des émissions régulières sur la musique, que ce soit sous la forme de prestations musicales ou de magazines culturels, permettant aux artistes de rencontrer leurs publics et de présenter leurs oeuvres.

2. Promouvoir la musique sur internet

Désormais, pour voir un clip ou entendre une chanson, il suffit de se tourner vers YouTube ou se brancher sur un site offrant la musique en téléchargement ou écoute libre.
Bob Ditend encourage l'initiative du Label REPUBLIK VILLE qui a mis en fonction le site internet . "Nous avons apprécié l'initiative de créer des plateformes locales de diffusion et de téléchargement de la musique sur internet, nous avons visité le site internet www.rpkville.com, une véritable bibliothèque musicale en RDC.". A son avis la meilleure façon de propulser la musique Katangaise c'est aussi de la disponibiliser sur la toile.

3. Organiser un festival local de musique urbaine

Il propose d'organiser des festivals musicaux qui inviteront des grands artistes du pays et internationaux, à l'instar du "Festival Nzenze" promu par Monsieur Dhédhé Mupasa cela afin de permettre un échange d’expérience avec nos artistes locaux. Ces derniers devront être soutenus par des partenaires tels que le ministère de la culture, des sponsors etc.

4. Faire des featuring  internationaux
La realisation des featuring internationaux aident à  donner un respect et une notoriété à nos artistes au niveau local, évidement au niveau international.
Il faut préciser que tous les featuring sont négociables en termes d'argent ou selon d'autres affinités. Mais la somme peut varier d'un artiste à un autre et d'une année à l'autre. Des bons featuring ou des featuring payants, demandent une enveloppe consistante  afin d'assurer la réalisation d'un travail de qualité. (Voyage à l'étranger, Studio à l'étranger, cachet de l'artiste collaborateur, tournage du clip, promotion international)  D'où la nécessité de monter une politique génératrice des recettes qui permettront la concrétisation des bons featuring internationaux. La naissance des Labels sérieux est une piste qui pourrait tant soit peu résoudre la problématique du financement des projets musicaux.

5. Diffuser les clips sur les chaines câblées

La diffusion de la musique Katangaise sur les chaines câblées fait parties des pistes sûres pour la promotion de celle-ci. 
Aujourd’hui, des nombreuses chaines câblées permettent de diffuser des clips vidéo sur satellite, lorsque notre musique sera diffusée régulièrement sur ces chaines, cela nous permettra d’avoir une vitrine pour nous faire écouter du plus grand nombre.
Pour conclure, Bob Ditend nous laisse savoir ceci : « Il existe de nombreuses autres façons de se faire remarquer. Cependant, il faut savoir les adapter à notre situation, faire preuve de persévérance et parfois d’innovation. Les opportunités ne se présenteront pas d’elles-mêmes devant notre porte, nous devons aller les chercher ».



Par la rédaction REPUBLIK VILLLE et BLD

Infrapa

INFRAPA

Malcolm-X AK47

Malix

Ficht One

fichtone