La sœur Rebecka Mangala une artiste musicienne a encadrer et a promouvoir  du gospel katangais.

Rebecka
Elle apporte  un vent nouveau au gospel katangais, toute jeune  inspirée par les grands artistes du Gospel Congolais à l’instar du Pasteur Athoms Mbuma, Maman L’Or  Mbongo et autres.
Elle décide de mettre son talent pour édifier le peuple de Dieu. Elle est belle, talentueuse et d’une simple audition elle possède une voix sinueuse.
Découvrons-la  à travers cette interview qu’elle a accordée à la rédaction de REPUBLIK VILLE.

 
Républik-Ville: Salut Rebecka ! Peux-tu te présenter pour les internautes qui te découvrent pour la première fois ?
Sr. Rebecca Mangalala : Salut Mosaic ! Je m’appelle Rebecka Mangala, j’habite à Lubumbashi, je suis une artiste musicienne Gospel. J’étudie à l’Université de Lubumbashi UNILU à l’Ecole Supérieur des Ingénieurs en sigle ESI et je suis célibataire sans enfant. (Elle sourit)
Républik-Ville: Quelles sont les raisons qui t’ont poussées à faire la musique Gospel contrairement à tes amies, qui, au matin de leur carrière  fond la musique urbaine.
Sr. Rebecca Mangalala : Premièrement c’est un appel du seigneur et c’est aussi un don, alors je ne voudrais pas (Euh...!) ku yala bisha (Mot Swahili qui signifie : abimer ou bousier).
Je ne sais quoi donner au seigneur à part le servir parce que dit-il l’or et l’argent lui appartient et aussi c’est un signe de reconnaissance pour tout ce qui ne cesse d’accomplir dans ma vie.
Républik-Ville: Quels sont les artistes Qui t’ont plus inspirés à faire la musique Gospel ?
Sr. Rebecca Mangalala : Je dirai le pasteur Athoms Mbuma qui contrairement c’est un homme mais j’ai plus suivie les traces de Maman L’Or Mbongo vu que j’ai aussi une voix rock et lourde comme elle. (Elle fait un acapela de la chanson le pèlerin de maman L’Or Mbongo).
Républik-Ville: Dans le titre «YESU MONINGAMI MALAMU» qui est d’ailleurs la chanson qui t’a fait révéler au grand publique ; Quel est le message que tu as voulu annoncer au peuple de Dieu. 
Sr. Rebecca Mangalala : Dans YESU MONINGAMI MALAMU en soit, je voulais ensemble avec le peuple de Dieu célébré cette fidélité de notre seigneur, lui qui nous donne tout sans pour autant rien nous vendre.
Républik-Ville: Sœur Rebecka d’une manière détaillée et ramassée c’est quoi  pour toi la différence entre adorer et louer.
Sr. Rebecca Mangalala : Oufff ! Pour moi adorer c’est dire c’est  que le seigneur est, dire c’est qu’il représente pour moi  et louer c’est célébré ces hauts faits.
Républik-Ville: C’est quoi l’histoire de la bible qui t’inspire plus.
Sr. Rebecca Mangalala : J’aime plus l’histoire de Job, j’aime bien la fidélité de job et quand j’adore j’aime souvent dire à mon Dieu laisse-moi t’être fidèle.
Républik-Ville: Musicalement c’est quoi tes projets avenirs ?
Sr. Rebecca Mangalala : En amont je vais exceller en voyant où est-ce que le seigneur va m’amener mais en avale je travaille sur mon album « le temps de la moisson »  et sur quelques productions, après avoir fini mon album qui contiendra quatre titres.
Républik-Ville: Un mot pour le peuple de Dieu qui tes liront
Sr. Rebecca Mangalala : Je chante pour évangéliser, je veux que ceux qui ne connaissent pas le seigneur puisse le connaitre à travers mes chansons. Je recommanderais au peuple de Dieu qu’ils puissent marcher dans la sanctification et dans la purification.
 Républik-Ville: Un dernier mot adressé au magazine Republik Ville
Sr REBECKA MANGALA : j’encourage vraiment ce projet, surtout que c’est une première au Katanga à c’est que je sache mais j’ai une requête personnelle à vous faire dans le sens que vous êtes trop musique urbaine et moins Gospel.
 Je vous suggère de trouver le juste milieu par rapport à ça, Merci.


Par Mosaic MUKAMBA

Infrapa

INFRAPA

Malcolm-X AK47

Malix

Ficht One

fichtone