NOBLAZ BASCULE DANS LA TRAP EN SWAHILI, EST-CE UN ÉCHEC AVEC LE RAP EN FRANÇAIS ? 

Noblaz
La "Trap musique" est la nouvelle vague musicale, une évolution du rap qui est constituée essentiellement de SUB (ou 808), un kick, des claps et une mélodie bouclée.
Ce style de musique a été reproduit plusieurs fois par des artistes loushois et Hervé Mwende connu sur le nom de NOBLAZ s'est inspiré de ce rythme pour en faire un tube, un tube qu'il estime être une réussite. La crainte été celle de ne pas validé le son par son public qui l'a connu autre fois sur un style de musique consciente, surtout sur des thèmes qui parlent de la vie, la société, l'amour ainsi de suite, comme à l'époque de "La où je vis", "Dieu créa la femme" et "Imparfait". Mais comme par magie sa chason a été bien accueillie par son public comme le confirme lui même l'artiste.
Il avoue avoir été influencé par la nouvelle vague musicale la plus en vogue à Lubumbashi, un peu provocatrice, qualifiée de clash et de polémiques pour attirer l'attention du public sur sois  comme il le dit dans un entretien accordé à Republikville : "c'est grâce aux polémiques et aux clash que beaucoup des jeunes se sont fait des petits noms à Lubumbashi..." mais il estime avoir imposé une certaine différence à travers ce type de musique appelée la Trap swahili par rapport aux autres artistes qui font le même style, dans la mesure où il y a de l'écriture, de la poésie et ses rimes sont bien calculés.
Lors de ce même  entretien l'artiste dit qu'il a toujours voulu chanter en swahili et que le fait de chanter en swahili c'est un moyen pour lui de se rapprocher de son plus. A la question de savoir si le fait de chanter en swahili était un échec dans la mesure où le public lushois est de plus en plus accroché à la musique faite en swahili qu'en français, l'artiste a réagi en disant ceci : " si aujourd'hui moi je suis connu à lubumbashi c'est grâce à ce que j'ai fait avant et quand il faut parler de ce que j'ai fait avant, c'est du rap en français" et il ajoute ceci " une musique faite en français n'est pas prise avec le même poids qu'une musique faite en swahili parce qu'on pense que faire une chanson en swahili c'est une très bonne façon de s'approcher de son public! Je ne partage pas l'avis selon lequel la musique faite en français est un échec".
L'artiste a conclu en disant que tant que les gens continueront à aimer cette musique, lui aussi continuera à faire des tubes swahili. 
Et tout ce que nous pourrions lui souhaiter c'est  plein succès dans la carrière musicale.


Par Jean Marc Kalenda Matanda 

Infrapa

INFRAPA

Malcolm-X AK47

Malix

Ficht One

fichtone